Après un black out de plusieurs semaines, revenons à notre personnage, Candiana Jones, et restons dans la notion de black out. Vous savez déjà que suite à l'attentat du 21 décembre 2012 dans les locaux du CERN et la dévastatrice explosion thermonucléaire qui s'ensuit, la civilisation s'effondre. J'ai déjà mentionné, je crois, la rupture du continuum espace-temps. Mais cet événement, qui a déjà largement de quoi perturber notre héros ainsi que chaque individu sur cette planète, s'accompagne également d'un black out électrique. Tous les appareils électriques tombent instantanément en panne et les batteries des véhicules se vident. Ce black out ne durera pas. L'électricité revient mystérieusement le 24 décembre, pour la veillée de Noel. Souligner ce symbole me semble intéressant. Cette fin de black out surviendra dans le tome 2, si tant est qu'il voie le jour, après le succès fracassant du tome 1. Pratiquement quatre jours sans électricité à l'échelle planétaire. Je suppose que cela suffit pour ramener l'humanité à l'âge des cavernes...